Baisser les bras

Être dans le contrôle de tout, ses sentiments, sa vie, devoir réfléchi à tout, les conséquences, les potentielles réactions que les gens auront, qu’on aura sois même... c’est épuisant, usant.

Il y a des jours où le contrôle est impossible, où tout prend le dessus... des jours où on est submergé par les sentiments.. où on ne contrôle plus rien... ces jours là sont affreux. On se demande ce qu’on fait ici, pourquoi le fait de lâcher prise ne donne l’impression d’être un extraterrestre, d’être à côté de la plaque par rapport à tout le monde.. où est sa place... c’est vrai quoi ! Pourquoi j’ai besoin d’enfiler un costume et de devoir contrôler mes ressentis, appréhender la réaction des autres, faire des efforts monumentales pour leur parler sans être en décalage avec eux, devoir peser chaque mots pour ne pas vexer, ou être à côté de la plaque ?! 
Ces jours-là, ils sont épuisants... aujourd’hui en est un.. je suis fatiguée, submergée, pas bien. Aujourd’hui j’ai décidé de ne pas aller travailler, car lorsque je dois être au milieu de tous dans ces moments, je donne l’impression d’une fille bizarre, dans sa bulle, associale.. j’ai besoin de silence, qu’on me laisse seule... mais au fond, je ne veux pas être seule, je veux juste être moi, avec des personnes en décalage avec le monde, comme moi, avoir mon casque sur les oreilles pour ne pas entendre les bruits extérieurs mais être entourée...  
Décalée... oui... même mes pensées le sont aussi.

Écrire commentaire

Commentaires: 0