L'amour part. 2

L'amour... haaa l'amour....

L'amour pour une hyper sensible, c'est quoi ?

 

Et bien c'est un mélange de douleur de joie et de peurs... pas cool vous me direz.. :/

 

Pour ma part, quand j'aime une personne, je l'aime de façon innocente, un peu comme quand un enfant vous offre son amour.. c'est assez compliqué à gérer car je ne sais pas le faire à moitié.. j'aime vraiment ou je n'aime pas...

 

Mais qui dit, tout donner, dit tout perdre... La peur de tout perdre, de souffrir, est assez handicapant car oui j'aime entièrement, oui je profite pleinement des bons moments... mais la peur de l'abandon (encore elle !!! grrr) et la peur de souffrir font que je suis parfois maladroite en amour.. je ne sais pas forcément gérer ce trop plein qui ne demande qu'à être partagé. Par exemple, une simple dispute va me faire douter de moi, de ce que je vaut, de ce que l'autre peut penser de moi, de l'amour qu'il me porte... je le mérite ? je dois tout changer ? il va partir, Est-ce qu'il faut que je le fasse avant qu'il ne me quitte ?

Bien entendu, tout ça évolue avec le temps, mais c'est tout de même très difficile à vivre... et comme je suis toujours dans le contrôle de tout, je ne le laisse pas paraître... donc je prend sur moi encore et encore jusqu'à ce que ça se transforme en crises d'angoisse (les fameuses..)

 

J'aime partager mon amour avec l'être aimé, mais j'aime beaucoup mes moments à moi, mes moments de solitude, les moments où je retrouve ma propre bulle, où je n'ai pas l'impression d'étouffer car je n'arrive plus à penser de moi-même, pour moi-même.. C'est bien compliqué tout ça hein ? Mais si vous prenez l'image d'un ordinateur, il "partage" avec vous son temps (on a bien dit image), ses données... mais au bout d'un moment, il faut faire des mises à jour... et bien chez moi, mes moments à moi sont mes moments de mise à jour.  Car au fond, aimer de tout son être, c'est épuisant, et quand on ne sait faire que de cette façon, c'est assez exténuant, bien que merveilleux lorsque l'amour est réciproque...

 

Aimer de façon innocente, comme un enfant, et les abus dans tout ça ?!

Oui, il m'est arrivé qu'on profite de cette "innocence", et la douleur est réellement intense... encore une fois tout est remis en question.. mais comme on dit, on apprend de ses erreurs, et j'ai tout de même du caractère, beaucoup de caractère ! 8-)  Je sais dire non, je sais dire stop.. mais parfois il me faut du temps... assez pour souffrir de la situation.

 

Avec le temps, j'ai appris que le maître clé est LA COMMUNICATION, oui, même si ce n'est pas simple, communiquer dans un couple, c'est se donner la chance de régler des problèmes d'incompréhension (qui sont assez fréquent surtout entre homme et femme..), éviter les secrets, les tabous.. Bien entendu, il faut garder une partie de son jardin secret, sinon l'impression d'étouffer est bien plus présente... mais je réitère, pour moi, même si on est mal adroit dans sa façon de parler, dans sa façon de dire ses sentiments, la communication est le plus important...

Écrire commentaire

Commentaires: 0