Le mensonge

Le mensonge...

 

Pour moi le mensonge est insupportable.. le moindre petit mensonge, je le vie comme une réelle trahison.

Même lorsqu'il s'agit de mensonge par omission, non c'est trop pour moi... il me fait mal, me transperce.

Le seul mensonge que j'ai pu dire à mes enfants, était celui du Père Noel... et encore, lorsque j'ai eu mon premier enfant, je voulais lui épargner ce mensonge là... mais ma maman m'a rappelé à quel point, c'est magique pour un enfant, cette croyance, cet espoir... après trois enfants, je ne le regrette pas, mais j'ai toujours appréhendé le jour où ils se rendraient compte de la vérité... mon premier m'en a voulu un moment, ce que je peux comprendre, mais il a fini par comprendre mes arguments... mon second n'y croira bientôt plus, et ma petite dernière, a logiquement encore un peu de temps devant elle...

Je ne pense pas avoir menti à mes enfants pour d'autres choses, même si certains disent qu'il faut mentir à un enfant pour préserver son innocence, je ne suis pas d'accord... Lorsque mes enfants me posent une question, je lui répond, avec les mots les plus adaptés possibles.

 

Lorsque j'étais enfant, j'ai beaucoup souffert des mensonges que l'on pouvait me dire, à vrai dire, je n'ai jamais compris à quoi servait le mensonge, car la vérité se sait toujours, et dans ce cas là, le sentiment de trahison est réellement douloureux... Ce qui m'a le plus fait souffrir, ce sont les promesses non tenues... Mes parents étaient vraiment forts pour ça... et même encore, rien que d'y penser, ça me rend triste... cela peut aller d'une simple promesse d'acheter un livre, jusqu'à aller à Disney "un jour"... et bien moi, à 28 ans j'attend toujours...

 

Le promesse qui m'a le plus marqué, et que malgré les circonstances je ne pourrais jamais pardonner, c'est celle de ma mamie, qui devait se faire opérer à cause d'une maladie grave, j'avais 11 ans... j'avais peur et j'ai demandé à mes parents de l'appeler la veille de l'opération... je lui ai dit que j'avais peur entre autre choses, et elle m'a rassurée en me disant "tu verras, ça va très bien se passer, et je te promet que quand j'irais mieux, je viendrais te voir chez toi..." ... elle ne s'est jamais réveillée de son opération. Beaucoup trouveront cette "rancune" horrible, mais c'est comme ça... ça fait mal...

 

JAMAIS, je ne fais de promesses à mes enfants si je ne suis pas certaine à 100% de les tenir...   Il peut arriver que les circonstances fassent que la promesse peut être retardée, comme une rupture de stock, des grèves ou je ne sais quoi, mais jamais je n'ais trahie une promesse...

Écrire commentaire

Commentaires: 0